Comment immatriculer une voiture d'occasion?

|

L’opération peut paraitre complexe. En réalité, il n’en est rien, pour autant que l’on agisse avec méthode et que l’on dispose des documents adéquats.

Lorsque vous faites l’acquisition du véhicule, le vendeur doit vous fournir un certificat de contrôle technique âgé de deux mois au maximum et un le formulaire rose de «demande d’immatriculation d’un véhicule automobile». Moyennant accord (et souvent réduction du prix de vente), vous pouvez vous charger vous-même de cette étape.

Vous contactez ensuite la compagnie d’assurance qui vous fournira la police pour ce véhicule. Généralement, celle-ci transmet elle-même la demande d’immatriculation du véhicule à la DIV, la Direction pour l’Immatriculation des véhicules. Si le courtier ne s’en charge pas, vous pouvez émettre la demande par courrier ou en vous rendant au bureau de la DIV de votre choix.

Vous recevrez ensuite la plaque, le nouveau certificat d’immatriculation et le contrat d’assurance par courrier. Vous voilà prêt à prendre la route.

Au chapitre taxation, vous devrez vous acquitter de la taxe de mise en circulation. Elle s’applique à tous les véhicules et est exigée une fois, lorsque vous mettez le véhicule sur la route. Son prix est déterminé par la puissance du véhicule. Il s’échelonne de 61,50 à 4.957 euros.

Ensuite, chaque année, vous devrez régler la taxe de circulation. A la période de la première immatriculation, vous recevrez une invitation à payer cette taxe annuelle. Elle est calculée sur base de la cylindrée, de la puissance ou de la masse maximale autorisée du véhicule et s’échelonne de 76, 69 à plus de 1.961,52 euros pour les véhicules dépassant 20 chevaux fiscaux.

Il est à noter qu’en Wallonie, depuis 2008, un éco-malus décourage l’acquisition des véhicules les plus polluants. Si vous immatriculez le véhicule sur le territoire Wallon, vous devrez donc vous acquitter en plus de tout ceci d’une taxe correspondant au niveau d’émission de CO2 du véhicule. Cette taxe est payable une fois, pour tout véhicule égalant ou dépassant 146 grammes de CO2 par kilomètre. Si l’administration wallonne ou le constructeur ne peut fournir les chiffres, un taux d’émissions forfaitaire sera appliqué : 205 g/km pour les véhicules essence et 196 g/km pour les véhicules diesels. L’éco-malus se répartit de 100 à 2.500 euros.

Enfin, en Wallonie, il vous faudra également déclarer votre autoradio.

Lire aussi:


Vous pensez 
acheter une voiture d’occasion bientôt ? Cliquez-ici pour découvrir le plus grand site de petites annonces auto en Belgique ! 

Vous êtes plutôt intéressé par une voiture neuve? Alors Gocar.be peut vous aider à trouver la voiture qui vous convient directement en stock chez un concessionnaire près de chez vous !