A Rome, des caméras contre le stationnement sauvage!

|

La nouvelle suivante risque bien d’intéresser ceux qui ont l’habitude de mal se garer. Car, ce qui se passe à Rome depuis peu pourrait très fortement inspirer nos autorités communales. Il faut dire que la police romaine s’est mise en tête de traquer les automobilistes qui faisaient preuve de peu de civisme en se garant.

Comment ? Avec un moyen infaillible ! En effet, aujourd’hui, les véhicules de la police romaine se dotent d’une caméra sur le toit. Celle-ci relève toutes les infractions possibles et inimaginables. Et ce du stationnement en double file à celui sur un trottoir en passant par celui sur un emplacement non autorisé ! Bref, à 75 € l’amende, les autorités ont toutes les chances de combler le lourd déficit de la ville, estimé à plus de 1,2 milliard d'euros. La preuve ? Lors d’un test, les agents ont récolté en seulement un quart d’heure plus de 4.000 €.

Ce rendement exceptionnel s’explique par la rapidité de la rédaction des PV. En effet, tranquillement assis dans sa voiture, l'agent valide la photo du véhicule mal garé, note son numéro d'immatriculation et, d'un simple clic, envoie le tout au fichier central grâce à sa tablette. Les policiers enchainent ainsi les contraventions en roulant et écartent toute contestation grâce aux photos validées par leurs soins. Evidemment, les réactions négatives ne se sont pas faites attendre ; les Romains reprochant aux autorités de trouver des idées pour dresser des amendes, mais pas pour créer des parcs de stationnement.

Et vous, craignez-vous de voir apparaître ce dispositif sur nos voitures de police ?