A partir du 1er janvier : deux infractions graves? Plus de permis pendant 3 mois!

|

Ce premier janvier 2015 marquera sans doute les esprits des automobilistes habitués aux amendes routières et autres condamnations au tribunal ! En effet, le SPF Mobilité et Transports, avec sa Ministre Jacqueline Galant en tête, ont décidé de nouvelles mesures à l’encontre des récidivistes.

Outre des sanctions plus sévères, l’ancienne règle selon laquelle seules les mêmes infractions étaient prises en compte pour considérer qu’il y avait récidive, sera supprimée. "Certains comportements au volant constituent un danger particulièrement important et augmentent le risque d’accidents sur la route" dit-on au ministère. Concrètement, de quoi parle-t-on concernant la récidive ? Cela consiste à commettre une nouvelle infraction dans un délai de trois ans après avoir déjà été condamné devant un tribunal de police.

Les infractions concernées pour la récidive sont : la conduite sous l'influence de l'alcool et de drogues, la conduite sans permis de conduire valable, le délit de fuite, la vitesse excessive et inadaptée, l'utilisation d'un détecteur de radar et, en général toutes les infractions liées au quatrième degré (ex.: ne pas respecter les injonctions d'un agent qualifié). Mais le plus étonnant demeure l'échelle des sanctions particulièrement lourdes encourues devant le tribunal…

Le conducteur qui commettra une deuxième fois une infraction grave (dans un délai de 3 ans) sera déchu du droit de conduire pour une période de 3 mois minimum. Et à chaque récidive, le délai de déchéance sera augmenté de 3 mois supplémentaire, sans compter les examens théorique et pratique à repasser !

Et vous, pour ou contre ces sanctions plus sévères à l'égard des récidivistes ?