Citroën dit adieu à l’hydropneumatique

|

L’une des spécificités de Citroën devrait disparaître sur l’autel de la rentabilité. N’en déplaise à ses aficionados, la suspension hydropneumatique inaugurée par la DS n’a plus la cote.

Si l’on en croit les informations d’Automotive News Europe, la chasse aux coûts devrait amener à la disparition de l’une des marques de fabrique de la firme aux chevrons. En l’occurrence, la suspension hydropneumatique.

Découverte pour la première fois lors de la présentation de la Citroën DS au salon de Paris voilà 60 ans, la suspension hydropneumatique a fait partie des nombreuses innovations apportées par cette mythique DS.

Elle a beau avoir ses détracteurs qui souffrent de mal de mer à bord des Citroën qui en sont équipées, la suspension hydropneumatique connaît néanmoins de nombreux admirateurs. Cependant, ils sont de moins en moins nombreux. En témoignent les chiffres de ventes en baisse constante des Citroën équipées.

Il faut dire qu’elle devient difficile à trouver cette fameuse suspension. C’est un comble mais aucun des modèles de la nouvelle marque DS n’en propose. Il faut se tourner vers la Citroën C5 pour pouvoir s’offrir, en option, celle qui est maintenant appelée Hydractive III+.

Une option qui visiblement ne séduit plus. De plus, et toujours selon les rumeurs, de l’aveu même des dirigeants de Citroën, il y a maintenant des systèmes qui font aussi bien comme les ressorts pneumatiques ou les amortisseurs pilotés ou encore la combinaison des deux.

Pensez-vous que le temps soit venu pour Citroën d’abandonner l’hydropneumatique ?