La grosse colère de Tesla !

|

Les relations avec Tesla peuvent parfois être houleuses. Le dernier en date à s’en être aperçu est le très sérieux média allemand Auto Motor und Sport. Récemment, le journal a en effet eu la bonne idée d’organiser un comparatif de voitures électriques, en mesurant l'autonomie de chacune selon une méthode précise. Tesla y a bien sûr participé en prêtant aux essayeurs une berline Model S de 85 kW. Le hic ? C’est que l’histoire dérape au moment où Auto Motor und Sport annonce que l’autonomie du Model S n’est au final que de 342 km et non de 500. Et, Ô sacrilège, le média enfonce le clou en reconnaissant que cette autonomie est encore moins importante lorsque l’on emprunte les Autobahn allemandes. Gloups...

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Le constructeur américain a vu rouge. Et, sur le forum allemand de Tesla, les essayeurs du magazine spécialisé ont eu droit à des commentaires peu flatteurs. Bon joueur, Auto Motor und Sport a donc proposé de recommencer ses tests avec une autre voiture ; pour s'assurer malgré la rigueur de sa méthodologie, qu'il n'avait pas fait d'erreur ou qu'il n'était pas tombé sur un mauvais numéro. Tesla a catégoriquement refusé cette proposition et a même officiellement annoncé au média allemand qu’il n’aurait plus jamais la chance d’essayer une de ses voitures.

Cette histoire n’est pas la première du genre. L’émission Top Gear et le quotidien New York Times ont, eux aussi, fait les frais des humeurs du directoire de Tesla. C’est assez étonnant quand on sait que le constructeur offre à ses modèles la meilleure autonomie du marché. Mais le boss Elon Musk aime peut-être faire beaucoup de bruit pour rien !

Et vous, que pensez-vous de ces mises à l’écart ?