Le constat « électronique » opérationnel en décembre

|

En décembre, si jamais vous êtes impliqué(e) dans un accident de voiture, vous pourrez remplir votre constat via votre Smartphone. En effet, la fédération sectorielle Assuralia vient de reconnaître que son application sera disponible sur le marché en fin d’année.

Cela dit, Assuralia a laissé entendre que cette application qui, pour l’heure, est encore en cours de développement n’avait pas l’ambition de faire disparaître le  formulaire dans sa version papier.

Concrètement, il semble que la fédération se soit inspirée de l’application existant aux Pays-Bas qui a fait ses preuves ces quatre dernières années. Selon les responsables néerlandais de cette application, il ne faut pas plus de 10 minutes pour remplir un constat de façon digitale, contre trois fois plus pour la formule classique.

Mais, si cette application permettra de gagner un temps précieux, il est bon de préciser qu’une autre application existe depuis un an en Belgique. Baptisée Assisto et téléchargée à plus de 100.000 reprises, cette application développée par l’entreprise bruxelloise Pinch n’a pas été retenue par Assuralia ; la fédération ayant préféré lancer un appel d’offres.

C’est bien regrettable. Car, d’après Lionel de Somer, le porte-parole de Pinch, l’application choisie par Assuralia ne sera utilisable ni à l’étranger, ni par des conducteurs ayant un accident en Belgique avec des étrangers. De son côté, Assuralia dit juste comprendre la déception des candidats qui n’ont pas été sélectionnés lors de cet appel d’offres.  Point barre !

Et vous, estimez-vous que la solution retenue par Assuralia soit la bonne ?