Le groupe Soco s'attaque au marché de Cardoen!

|

Depuis 1 mois, Soco, spécialiste wallon de la voiture d’occasion avec ses huit sites de vente, se lance un nouveau défi. Le groupe ajoute à sa gamme des véhicules neufs provenant de surstocks vendus par des constructeurs européens. Ainsi, l’ambition est de se lancer sur le même créneau que Cardoen en Flandre en proposant des voitures 30% moins chères que ce qui est habituellement pratiqué en Belgique.

Les ventes prévisionnelles du groupe Soco pour 2014 s’élèvent à 2.400 véhicules neufs (avec un stock permanent d’environ 400 voitures), et plus de 4.000 véhicules d’occasion.

Soco parvient à proposer des prix avantageux sur ces véhicules neufs grâce à une structure de coûts plus faibles que ceux d’un concessionnaire traditionnel qui doit investir dans un show-room luxueux et respecter un cahier de charges très strict. Et comme avec la crise, l’offre est supérieure à la demande, il y a des stocks de véhicules neufs un peu partout en Europe. Ce sont ces véhicules que Soco achètera en groupe pour les revendre à des prix avantageux.

« On n’a pas de problème à dire que ces véhicules neufs viendront d’Espagne, d’Italie ou d’ailleurs en Europe vu que ce sont les mêmes voitures que celles proposées chez les concessionnaires traditionnels, » sourit Jean-Claude Gathon, l’homme qui a fondé Soco en 1982 en débutant avec un stock de… 3 véhicules !

De nombreuses questions se posent tout de même : quel sera l’avenir de tout le secteur automobile qui doit de plus en plus ronger ses marges ? Comment les concessionnaires vont-ils face ce système d’import parallèle ? Le cours du véhicule d’occasion ne risque-t-il pas de chuter si celui du neuf est volontairement revu à la baisse ? 

Gocar.be, le nouveau site internet belge de référence en déstockage de voitures neuves, est heureux de vous proposer parmi ses véhicules ceux de Soco.

Que pensez-vous d'importer des véhicules neufs de l'étranger ?