Le scandale Volkswagen s'étend

|

Le scandale autour de la tricherie de Volkswagen aux tests de pollution de ses moteurs diesels ne cesse de prendre de l'ampleur. Le groupe va perdre des milliards tandis que les autres titres automobiles dévissent aussi en bourse.

Au deuxième jour de marché du scandale du diesel de Volkswagen, le titre de la marque a, à nouveau, perdu 20% ce mardi pour 25 milliards de capitalisation envolés. En plus de la chute de son titre et de la très lourde amende que nous avons déjà évoqués, Volkswagen pourrait bien subir d'autres coûts : une class action des propriétaires du groupe Volkswagen aux Etats-Unis pour les pertes engendrées par ce scandale, des frais de rappels très important pour les millions de véhicules concernés et une diminution des ventes importantes.

Les autres marques automobiles, même si elles ne sont pas (encore?) visées subissent également l'influence négative de ce scandale. Le titre Porsche (majoritairement propriété de VW) a perdu 20%, Fiat Chrysler Automotive et Renault ont perdu chacun 8% tandis que Daimler et BMW ont perdu 7%. PSA a également perdu gros : 11%. Et ce scandale n'a pas fini de faire des vagues !

Pensez-vous que tous les constructeurs trichent ?