Le scandale de tricherie au CO2 de VW se dégonfle

|

Il serait dorénavant établi que sur presque tous les modèles du groupe, les émissions effectives de CO2 correspondent aux valeurs indiquées. Le nombre de véhicules concernés passe de 800.000 à 36.000 et l'action VW s'envole.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Volkswagen : selon un communiqué du groupe, les soupçons de manipulation illégale des données sur la consommation (et donc d'émissions de CO2) ne seraient pas vérifiés. Cela permettra au groupe de ne pas être affecté par la charge de 2 milliards d'euros initialement envisagée.

Autre bonne nouvelle pour le groupe : selon un quotidien allemand qui cite les résultats d'une investigation menée conjointement par Volkswagen, le ministère allemand des Transports et l’autorité de contrôle du secteur automobile, il n'y aurait finalement pas 800.000 mais seulement 36.000 véhicules concernés par une non-conformité au niveau du CO2.

Pensez-vous que l'image de VW restera écornée par ce scandale ?