Les nouvelles plaques personnalisées arrivent

|

A partir du 31 mars, il sera possible de choisir plus librement le format des plaques personnalisées. Mais tout ne devient pas permis pour autant…

Les plaques personnalisées existent depuis longtemps. Mais depuis 2010 et l’instauration du format européen, elles doivent toutes débuter par le chiffre « 9 », suivi de trois lettres et de trois chiffres. Voilà qui limite les possibilités de personnalisation… Le secrétaire d'Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet (cdH), a décidé de réformer le système pour, dit-il, faire plaisir à certains conducteurs. De fait, les intéressés pourront laisser davantage libre cours à leur imagination : à partir du 31 mars, l’usager aura droit à 8 caractères maximum au choix. Avec soit uniquement des lettres, soit une combinaison de chiffres et de lettres. Chaque groupe de lettres devant alors être séparé de chaque groupe de chiffres par un tiret, qui compte également pour un caractère.

Quelques interdis

Bien sûr, tout n’est pas permis. Les plaques à caractère raciste, insultant ou liées à un parti politique sont toujours proscrites. Les plaques composées uniquement de chiffres sont également interdites. Par ailleurs, pour éviter les doublons, les formats identiques à ceux d’autres plaques traditionnelles déjà délivrées seront aussi interdits. Et que se passe-t-il si deux usagers veulent la même combinaison personnalisée ? C’est le premier qui l’a demandée qui l’obtiendra…  

A quel prix ?

Le tarif n’évolue pas. Il reste toutefois élevé, puisque si vous désirez une plaque personnalisée, vous devrez débourser 1.000 €. Mais que ceux qui ont déjà une plaque personnalisée se rassurent : ils pourront la conserver et pourront même faire enlever le disgracieux chiffre « 9 » pour la somme de 30 €, à condition que la demande soit introduite cette année.