Même avec un kit main libre, téléphoner au volant peut être dangereux

|

Une nouvelle étude publiée par l'IBSR met en exergue le manque de concentration sur la conduite des conducteurs testés. Il ressort ainsi notamment qu'un conducteur regarde deux fois moins les signaux routiers quand il téléphone.

Même si la législation est respectée lorsqu'un conducteur téléphone avec un kit Bluetooth, l'esprit reste toutefois accaparé par la conversation. Les récents tests réalisés sur l'E17 par Profacts le confirment.

L'étude révèle ainsi que les volontaires étaient moins attentifs aux panneaux (- 44%) et aux autres véhicules (- 28%). Les conducteurs testés regardaient également moins souvent dans leurs rétroviseurs et accaparaient plus souvent la bande du milieu.

Selon l'IBSR, il est difficile de quantifier les risques du GSM au volant et les estimations varient d'une étude à l'autre, mais la Fondation néerlandaise pour l'étude scientifique de la sécurité routière (SWOV) estime qu'un conducteur qui téléphone au volant court 3 à 4 fois plus de risques, que le conducteur utilise ou non un kit mains libres.