Mitsubishi avoue avoir manipulé des tests de consommation

|

Le constructeur japonais est au centre de la tourmente après avoir avoué que des tests auraient été manipulés pour présenter de meilleurs rendements énergétiques. Cette fraude concerne au moins 625.000 véhicules vendus au Japon, mais l'enquête pourrait s'étendre à l'étranger.

Quatre véhicules de moins de 660 cm3 sont concernés, il s'agit d'une catégorie de véhicules très populaire au Japon. Parmi les véhicules touchés par cette manipulation, 468.000 ont été fabriqués pour le compte de Nissan (les Dayz et Dayz Roox) sans que le groupe de Carlos Ghosn ne porte de responsabilité à l'heure actuelle.

L'annonce, juste avant la clôture de la Bourse, de l'organisation d'un point presse par Mitsubishi à ce sujet a fait plonger l'action de plus de 15%, sa plus forte chute en pourcentage depuis 2004, quand le groupe était en mauvaise posture.