Quand le citoyen décide des contrôles radars…

|

Cela ressemble à un poisson d’avril mais la Police fédérale et l’IBSR viennent de lancer le site « Je flashe aussi », qui permet au citoyen de proposer des endroits où effectuer des contrôles radars.

Les autorités l’ont annoncé, le mois d’avril sera dédié aux contrôles radars. Gare aux flashs, donc ! D’autant que la Police fédérale et l’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) incitent le citoyen à leur donner des idées pour effectuer leurs contrôles radars… En effet, le site internet jeflasheaussi.be vous propose d’indiquer les tronçons que vous estimez dangereux et sur lesquels vous voudriez que la police effectue un contrôle radar.

Des avis anonymes 

Pour proposer un lieu de contrôle radar, vous devez vous inscrire sur le site en donnant votre nom. Votre voisin pourra-t-il vous identifier si vous proposez que l’on effectue un contrôle radar dans votre rue ? A priori non, car « seuls les services de police seront en possession de vos coordonnées. Ils pourront éventuellement les utiliser pour vous donner un feedback de leur opération (ce ne sera pas systématique), voire même pour vous inviter sur le lieu de contrôle proposé », peut-on lire sur le site internet de l’opération.

Vos contrôles radars pris en compte ?

Bien sûr, les propositions citoyennes ne pourront pas toutes êtres prises en compte. « Tous les endroits communiqués par les citoyens via cette application seront transmis aux services de police, qui les analyseront et en choisiront un certain nombre qui feront l'objet de contrôles radars durant ce marathon contre la vitesse. Les endroits qui auront été communiqués pour les contrôles radars mais non retenus pour l'opération seront conservés par les services de police et pourront faire l'objet de contrôles radars à d'autres moments de l'année », peut-on encore lire sur le site.