Taxis australiens: un candidat sur les 234 inscrits réussit le test d'entrée

|

Il est de notoriété publique que les taximen londoniens sont les plus efficaces de la planète. Pour obtenir leur licence, il est vrai qu’ils doivent réussir un test nommé « The Knowledge » (La connaissance). Il s’agit d’un examen très difficile étant donné que les candidats doivent connaître avec exactitude 25.000 rues dans un périmètre de six miles. Les « Cabbies » doivent de plus mémoriser l’emplacement des restaurants, hôtels, hôpitaux, églises, parcs, clubs, théâtres, cinémas, écoles et autres  bâtiments gouvernementaux. Last but not least, ils doivent savoir parler couramment l’anglais. C’est dire si l’obtention de la licence s’apparente à un véritable parcours du combattant...

En Australie, l’Etat de Victoria vient de se mettre en tête de disposer de taximen encore plus performants qu’à Londres et donc d’écarter les plus récalcitrants. Why not ? Mais, vu les résultats obtenus avec la première partie du nouvel examen mis en place, les responsables de la mesure ont du souci à se faire. En effet, seul un candidat sur les 234 inscrits a réussi ce fameux test. De plus, le règlement n’offre la possibilité de repasser ce test qu’une seconde fois. En cas d’échec, le candidat doit attendre une année avant de pouvoir retenter le coup. Les patrons des compagnies de taxis ne voient donc pas la mesure d’un bon œil. Car, si les chauffeurs ne revalident pas leur licence à heure et à temps, ils craignent de voir l’efficacité de leurs flottes diminuer de 25 %.

Et vous, pensez-vous que des tests pour rehausser le niveau des connaissances des taximen belges soient nécessaires ?