eCall : l’appel d’urgence sera obligatoire en 2018

|

Depuis 15 ans, l’Europe étudie la possibilité d’adopter par voie réglementaire l’appel d’urgence pan-européen, plus connu sous le nom de « eCall ». Mardi dernier, une étape supplémentaire a été franchie. En effet, le Parlement européen a adopté un texte qui obligera d'ici 2018 les voitures neuves à être dotées de dispositifs appelant automatiquement les secours en cas d'accident.

Concrètement, le dispositif « eCall » utilise une technologie d'appel d'urgence capable de prévenir (manuellement ou automatiquement) les secours. Ceux-ci recevront alors des données pour évaluer la gravité de l'accident et le type d'intervention à mettre en place. Comme infos, il y aura notamment la localisation de l'accident, le carburant utilisé et le nombre d’occupants à bord.

D’après plusieurs spécialistes, le dispositif « eCall » devrait permettre de baisser de 10 % le nombre annuel de tués sur les routes de l'Union Européenne, mais aussi de réduire la gravité des blessures de 10 à 15 % dans les 28 Etats membres. Pas mal ! Evidemment, le système a ses détracteurs. Ceux-ci craignent des abus en matière de confidentialité et de surveillance de masse.

D’un point de vue pratique, enfin, le propriétaire d’un véhicule neuf ne devra se procurer qu’un abonnement SIM auprès d’un opérateur téléphonique pour profiter de ce dispositif. Le système « eCall » devrait logiquement être opérationnel dans tous les nouveaux modèles de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers à partir du 31 mars 2018.

Et vous, que pensez-vous de ce dispositif « eCall » qui sera obligatoire en 2018 ?