i-Watch au volant ? Amende au tournant !

|

Depuis quelques jours, la montre connectée de l’américain Apple fait beaucoup parler d’elle. Commercialisée depuis le 9 septembre dernier et baptisée « i-Watch » par le commun des mortels, elle est en effet déjà dans le collimateur de plusieurs ministères tant en Europe qu’aux Etats-Unis. Car, comme le GSM ou le Smartphone au volant, de nombreux experts estiment que cette montre est aussi une source de distraction.

Avec une montre connectée, il est vrai que l’on peut désormais téléphoner mais également envoyer des SMS sans devoir pour autant recourir à son téléphone portable. Cette facilité n’est bien sûr pas du goût des autorités.

Au Royaume-Uni, le ministère des transports vient donc de mettre en garde les conducteurs un peu trop connectés. Un porte-parole de ce ministère a ainsi déclaré : « Si la police constate que vous envoyez un SMS à partir d'une montre connectée, elle est en droit de vous verbaliser ». Et, le porte-parole d’ajouter : « Nous envisageons un certain nombre d'autres options pour dissuader les conducteurs ». Parmi celles-ci, l’amende semble incontournable. En août dernier, celle relative à l’utilisation d’un téléphone ou - désormais - d’une montre connectée a même été augmentée de 100 euros. Gloups...

En Belgique, il y a fort à parier que l’emploi d’une telle montre sera verbalisé si le conducteur est surpris en train de jouer avec. Mais, en y réfléchissant bien, on peut se demander comment un policier pourra détecter son utilisation. Dossier à suivre dans la vraie vie...

A votre avis, au volant, l’i-Watch est-elle aussi dangereuse que le téléphone ?