P1 GTR : 1.000 chevaux pour la McLaren réservée à trente chanceux… et fortunés

|

Décidément, il semble bien que les sportives extrêmes aient la cote chez les constructeurs prestigieux. Au Salon de Genève, il n’y en a donc pas que pour la Vulcan d’Aston Martin. McLaren vient en effet d’y présenter la P1 GTR ; une pistarde uniquement réservée à un usage sur circuit.

Par rapport à la P1 dont elle dérive étroitement, cette McLaren se présente avec une voie avant élargie de 8 cm, une assiette abaissée de 5 cm et un aileron fixe trônant à 40 cm au dessus de la carrosserie. D’après le constructeur, ces modifications aérodynamiques permettent de gagner 10 % en appui pour atteindre 660 kg à 240 km/h. Voiture de course oblige, cette P1 GTR est aussi 50 kg plus légère que le modèle homologué pour la route.

Sous le capot de ce bolide de 1.345 kg, McLaren propose désormais un moteur V8 hybride dont la puissance cumulée bondit de 916 à 1.000 chevaux ; le 3,8 litres essence biturbo évoluant de 737 à 800 chevaux et le bloc électrique passant de 179 à 200 chevaux. Impressionnant, non ? Avec pareille cavalerie, il y a donc fort à parier que les chronos réalisés soient légèrement supérieurs à ceux de la P1.  

Evidemment, pour la trentaine de clients qui auront déboursé plus de 2,5 millions d'euros pour acquérir cette P1 GTR, McLaren a prévu un programme d'entrainement comprenant des séances sur le simulateur maison, des essais sur le circuit de Silverstone ou encore un moulage de siège adapté à chaque pilote.

Et vous, trouvez-vous aussi que cette McLaren P1 GTR soit hautement désirable ?