Supercars : entre réalité et fiction

|

En général, l’histoire se déroule ainsi. D’abord, une marque solide fabrique une supercar. Ensuite, tout le monde salive d’envie sur cette dernière. La supercar est alors numérisée pour rejoindre le paddock des jeux vidéo de courses de voitures et permettre au commun des mortels de se faire la main sur des bolides financièrement hors de portée. Toutefois, il arrive aujourd’hui que l’histoire s’inverse et que ce soit la fiction qui inspire la réalité. Quand cela se produit, c’est en général assez spectaculaire.

Afin d’être certains de créer l’engouement, les développeurs de jeux vidéo de voitures n’hésitent pas à employer les grands moyens. Comment ? En faisant construire des voitures exceptionnelles uniquement destinées à rouler sur des routes virtuelles, par exemple.

Image : GTbyCitroën par David Villareal Fernandez url= https://flic.kr/p/7nt8PH

C’est ainsi qu’en 2008, Citroën renversait complètement le processus de création traditionnel et créait l’événement avec la GTbyCitroën. Résultant d’une volonté du fabricant de faire valoir les atouts de ses automobiles aux yeux de millions de joueurs de Playstation 3, la GT n’était initialement qu’un assemblage de mégapixels pour la “Spec III”, dernière version de Gran Turismo 5 Prologue. Ce n’est que plus tard, lors du Mondial de Paris, qu’elle fit sa première apparition physique musclée, non plus un fantasme derrière un écran mais une automobile bien incarnée, toute en portes papillon et dotée d’un imposant aileron.

À cette époque, le designer de la marque explique que, simultanément à la conception du modèle virtuel, confiée au studio japonais Polyphony Digital, la fabrication du modèle réel était lancée. Visuellement, les deux sont absolument identiques, la GT d’acier est la version à taille humaine et en trois dimensions de la GT pixélisée.

 

Image : Toyota FT-1 Gran Turismo - BeautyInRed par Transformers Man url= https://flic.kr/p/jEHUxB

De la même manière, l’année dernière, la maison Toyota se faisait remarquer en révélant sa FT-1. Présentée par la marque comme un gage de son évolution, symbole de ses ambitions futures en matière de design, la voiture était initialement réservée aux amateurs de la manette. Si la FT-1 est pilotée virtuellement par le président et directeur général de Toyota, Akio Toyoda, c’est également ce dernier qui décide de piloter la marque vers un renouveau plus audacieux, dont la FT-1 se veut l’incarnation. La version jeu vidéo, connue sous le nom de “Toyota FT-1 Vision Gran Turismo” est rendue disponible sur Playstation dans une mise à jour de Gran Turismo 6. Pendant une durée limitée, les joueurs pouvaient grossir les rangs de leur garage virtuel en finissant un tour sur un circuit spécial. Après expiration de cette période, la voiture était disponible à l’achat avec des crédits de jeu, achetés ou obtenus grâce aux performances de jeu.

 

 

À la suite de la sortie de la concept car, Vision Gran Turismo a explicitement invité les fabricants automobiles à imaginer leurs propres concepts, en vue de la célébration anniversaire de la série Gran Turismo, ce qui devrait faire le bonheur des joueurs de Playstation 3 du monde entier.

 

Image : Photo F040i Gran Turismo 6 Ferino Design url= https://flic.kr/p/jcCRK2

Si les fabricants automobiles ont compris que la frontière était fragile entre le jeu vidéo et le monde réel, et que l’abolir pouvait jouer en leur faveur, il semblerait qu’il en aille de même pour les joueurs. Dès qu’ils en ont l’âge, les gamins du monde entier s’empressent de prendre une manette en main et de reproduire dans un univers virtuel les exploits de leurs idoles.

Football ou course de voiture, les simulations ne manquent pas qui passionnent les jeunes et leur donnent la possibilité de perfectionner leur technique, de développer des tactiques et de remporter des trophées au sein du jeu. À lire l’histoire du jeune Jann Mardenborough, on comprend qu’entre les championnats virtuels et une compétition bien réelle, il n’y a qu’un pas, que la pratique du jeu peut aider à franchir.

En 2012, les journaux s’intéressent au parcours de ce jeune adepte de jeux vidéo. Doué sur les circuits de karting étant enfant, il arrête de s’entraîner à l’âge de 11 ans pour des raisons financières. Tranquillement retourné dans l’intimité de sa chambre, il se prend de passion pour le jeu vidéo de course de voitures Gran Turismo. “Un jour”, raconte son père au journal anglais The Guardian, “Jann est descendu de sa chambre et m’a dit “Papa, je suis qualifié”, ce à quoi ce dernier a répondu, incrédule, “Qualifié pour quoi ?””.

Au cours de l’année 2011, Jann Mardenborough participait à une compétition en ligne sur Gran Turismo 5 dont la récompense était un ticket pour une véritable compétition de haut niveau. Dans une compétition qui réunissait 90,000 participants, Jann se qualifie parmi les huit premiers d’Europe et peut ainsi tenter sa chance face à d’autres joueurs dans une vraie voiture sur le fameux circuit anglais de Brands Hatch. Sept mois plus tard, Mardenborough, qui n’avait jamais été au volant d’une voiture de course auparavant, se voit propulsé au rang de pilote à l’occasion des 24 heures de Dubai.

Si l’histoire de Mardenborough relève presque du conte de fées, elle est aussi le témoin d’une réalité souvent omise par les détracteurs des jeux vidéo. En effet, dans une industrie souvent accusée d’infantilisme, le réalisme technique d’un jeu comme Gran Turismo permet aux joueurs d’acquérir une véritable maîtrise des commandes automobiles, et ainsi permettre à des individus déjà doués d’affiner leurs capacités.

Il n’a pas échappé aux divers acteurs de l’industrie du jeu que la simulation automobile rencontrait un franc succès, et que les supercars étaient de véritables machines à rêve pour un certain public. Toujours dans Gran Turismo, les voitures de luxe sont utilisées comme de véritables appâts pour inciter les joueurs à jouer plus pour viser l’excellence et glaner le plus de crédits possibles.

De la DeLorean à la Tank Car de Jay Leno, en passant par la Pagani Zonda, la Toyota 7 ou la Nissan R89 C, la présence de ces voitures vient ajouter au prestige du jeu et entretient la ferveur des joueurs qui rêvent de décrocher une voiture en récompense de leur performance. Les amateurs de poker en ligne, bien souvent également adeptes de voitures de luxe, ne sont pas en reste s’ils ont choisi de jouer sur Pokerstars : dans certains pays, les joueurs fidèles peuvent accumuler des points en vue d’une récompense suprême qui n’est autre qu’une… Porsche Cayman S.