Une Lotus encore plus extrême

|

Si vous êtes à la recherche d’une Lotus radicale, il est temps de vous intéresser à la barquette que le constructeur vient de dévoiler au Festival of Speed de Goodwood. Baptisée 3-Eleven, celle-ci se veut légère certes, mais surtout puissante. Cet engin est de plus un « collector », sa production étant limitée à 311 exemplaires.

Comme la 2-Eleven, son aînée, cette Lotus se présente avec une carrosserie dépourvue de pare-brise et de portières. Avec elle, l’ambiance « drapeau à damiers » est immédiate. Et, ce ne sont pas les détails techniques qui nous contrediront !

Cette Lotus est en effet construite autour d'un châssis en aluminium, s’équipe de suspensions à double triangulation et se dote d’amortisseurs Öhlins ajustables. Comme autres équipements, on note encore la présence du Traction Control et d’un système de freinage développé par AP Racing. En outre, Lotus va décliner son modèle en une version « Road » et une autre « Race ».

Sous la frêle carrosserie de la 3-Eleven, on trouve un bloc d’origine Toyota : un V6 suralimenté de 3,5 litres qui développe 456 chevaux (450 Nm). Pour la version « Road », ce moteur s’associe à une boîte manuelle à 6 vitesses et à un différentiel à glissement limité. La version « Race » s’en distingue avec un kit aérodynamique plus radical, une boîte séquentielle, un siège baquet avec harnais six points et un poids inférieur à 900 kg. Les performances ? Hallucinantes ! Ces Lotus expédient le 0 à 100 km/h en 3 secondes et filent à une vitesse de pointe comprise entre 280 et 290 km/h.

Et vous, vous imaginez-vous au volant d’une telle Lotus ?