ESSAI Jaguar XE & XF AWD: félins de montagnes

|

Avec l’arrivée de la transmission intégrale sur la XE et son extension sur la XF, c’est désormais toute la gamme Jaguar qui est disponible en quatre roues motrices. Une manière pour la marque anglaise d’aller se frotter aux ténors allemands jusque dans les moindres niches.

Si les berlines à quatre roues motrices sont plutôt rares sous nos latitudes aux hivers relativement cléments, elles sont en revanches très prisées dans d’autres contrées, où ce type de transmission peut s’avérer salvateur. La répartition de ces modèles présente donc de grandes disparités, mais constitue une part non-négligeable des ventes sur les marchés nordiques et en zones montagneuses. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Jaguar nous a invités à prendre en main les XE et XF AWD dans le Tyrol autrichien, où les Audi Allroad et BMW xDrive sont nombreuses.

Recette maison

Comme les autres modèles de la gamme, les XE et XF utilisent une transmission intégrale développée en interne par Jaguar. Fonctionnant comme une propulsion en utilisation normale, le système est capable de transférer jusqu’à 50% du couple sur l’essieu avant en 165 millisecondes lorsque les conditions l’exigent. Tout cela est géré par l’Intelligent Driveline Dynamics (IDD), l’unité qui mesure en permanence la friction de chaque roue pour déterminer celles à favoriser ou à aider pour conserver une adhérence optimale. Un dispositif couplé à la «technologie d’adaptation au revêtement» (AdSR) pour en accroître l’efficacité. S’appuyant sur la technologie Terrain Response de Land Rover, l’AdSR adapte la cartographie du moteur et la sensibilité des différents organes mécaniques (accélérateur, transmission) et électroniques (DSC) de la voiture au type de surface sur laquelle elle évolue, remplaçant ainsi les modes pluie, neige et verglas habituels.

Caractère intact

Dans la pratique, les bienfaits sont évidents, avec une transmission au sol sans faille malgré l’asphalte détrempé. En virage, il faut forcer le trait pour que les premières limites apparaissent, se traduisant par une légère glissade du train arrière, bien vite corrigée, si l’on réaccélère fort en sortie de courbe. Les pères de familles seront rassurés par le sentiment de sécurité procuré ; les amateurs de conduite musclée seront heureux que le système ne soit pas d’une rigueur trop germanique. Les qualités dynamiques des berlines anglaises sont bien préservées, grâce notamment à leur excellent châssis, aux réglages finement calibrés entre confort et fermeté. Le moteur 2.0D Ingenium de 180 chevaux et 430 Nm, seule motorisation proposée sur la XE AWD, ne rend d’ailleurs pas tout à fait hommage à ces qualités sportives, mais parvient en revanche à contenir sa consommation en cycle mixte à 4,7l/100km (124g CO2/km), soit une hausse de 0,5l/100km par rapport à la propulsion. Dommage qu’il se montre aussi sonore en charge. à l’inverse, la XF aurait pu laisser son V6 3.0 chanter un peu plus fort, surtout lorsqu’on connait les vocalises dont il est capable ! Heureusement, ses 340 chevaux (450 Nm) sont toujours bien présents, acceptant de se laisser mener sur un filet de gaz comme de lâcher toute leur fougue à la moindre occasion. La XF AWD est désormais également disponible avec le même diesel Ingenium que sa petite sœur, et toujours avec le V6 3.0 Supercharged 380ch. Toutes sont couplées à la très bonne boîte automatique à huit rapports.

Conclusion

Plus de sécurité et des qualités dynamiques intactes : ce système AWD est une réussite. Reste à savoir si l’usage que vous ferez de votre Jaguar justifie le surcoût de 2.600 euros et l’augmentation de la consommation.

La XE 2.0D Ingenium AWD en quelques chiffres

Moteur : quatre cylindres, turbo, diesel, 1999cc; 180ch à 4.000tr/min; 430Nm de 1.750 à 2.500tr/min.

Transmission : aux quatre roues

Boîte : automatique huit rapports

L/l/h (mm) : 4.672/2.075/1.416

Poids à vide (kg) : 1.660

Volume du coffre (l) : 455

Réservoir (l) : 56

0 à 100 km/h (sec.) : 7,9

+

Comportement routier

Compromis confort/dynamisme

Consommation contenue

-

Moteur bruyant

Détails de finition

Habitabilité arrière

Prix : 41.040 € TVAC

Puissance : 180 ch

V-max : 225 km/h

Conso. mixte : 4,7l/100km

CO2 : 123 g/km
 

La XF 3.0 Supercharged AWD en quelques chiffres

Moteur : six cylindres en V, turbo, essence, 2.995cc; 340ch à 6.500tr/min; 450Nm à 4.500tr/min.

Transmission : aux quatre roues

Boîte : automatique huit rapports

L/l/h (mm) : 4.954/2.091/1.457

Poids à vide (kg) : 1.760

Volume du coffre (l) : 540

Réservoir (l) : 74

0 à 100 km/h (sec.) : 5,4 

+

Moteur souple et vigoureux

Qualités dynamiques 

-

Détails de finition

Consommation réelle

Prix : 62.135 € TVAC

Puissance : 340 ch

V-max : 250 km/h

Conso. mixte : 8,6 l/100km

CO2 : 204 g/km

Les autres motorisations

XF AWD 2.0 D, 180ch, 4,9l/100km, 222km/h, 48.825€ TVAC

XF AWD 3.0 SC, 380ch, 8,6l/100km, 250km/h, 77.745€ TVAC