ESSAI Lancia Ypsilon : encore des choses à dire…

|

Le groupe Fiat vient de donner tort à ceux qui avaient déjà enterré Lancia, en offrant la classique mise à jour de mi-carrière à l'Ypsilon. Juste un sursis ?

Il n’y a vraiment que les Italiens pour créer des voitures si jolies qu'on leur pardonnerait tout le reste. Car jolie, l'Ypsilon l'est, assurément et il aura suffi de seulement trois coups de crayons pour la réactualiser, sans la départir de son élégance naturelle : réduire la taille de la calandre, retoucher le pare-chocs avant et donner la teinte carrosserie au bas de bouclier arrière. Et basta.

Dans l'habitacle, l'évolution est plus évidente, surtout dès le second niveau de finition Gold, à partir duquel le nouveau système multimédia UConnect (écran tactile, réception DAB, apps configurables, GPS TomTom avec services Live, etc.) est livré en série. Mais dès la version de base, on pourra percevoir que Lancia a fourni de gros efforts pour faire progresser la qualité de finition, et on aura droit à de nouveaux revêtements de sièges rivalisant de classe. Un environnement vraiment agréable.

Le poids des ans

C'est en fait sur la route que le poids des ans se fait ressentir, puisque sa base technique de Fiat Punto remonte bien au-delà de 2011. Nous l'avons essayée avec le bon vieux (et vaillant) 1.2 essence 69ch, couplé à une boîte 5, et autant il s'avère d'une discrétion qui convient bien à l'ambiance feutrée et plutôt luxueuse de la Lancia, autant il ne tient guère la comparaison avec n'importe quel petit moulin 4 ou 3 cylindres suralimenté de la concurrence. Mais l'Ypsilon est aussi disponible avec le diesel 1.3 MJet, ou avec le plus moderne bicylindre turbo TwinAir (aussi disponible en version gaz naturel), dont la sonorité adorable dans une Fiat 500 ne colle pas avec l'âme Lancia. Il reste encore à la Lancia l'argument d'un bon confort général, et surtout celui du prix : à partir de 12.990 euros (sans compter les énormes remises consenties en permanence par Lancia), ce n'est vraiment pas cher pour un si bel objet, techniquement pas tout jeune, certes, mais qui fait toujours le job malgré tout.

Conclusion 

Cette petite Lancia plonge toujours son conducteur dans une sorte d'art de vivre qu'on a du mal à ne pas apprécier.


La Lancia Ypsilon 1.2 en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres essence, 1.1242cc; 69ch à 5.500tr/min; 102Nm à 3.000tr/min.

Transmission : aux roues avant.

Boîte : manuelle 5 rapports.

L/l/h (mm) : 3.842/1.676/1.516

Poids à vide (kg): 965

Volume du coffre (l) : 245 – 820

Réservoir (l) : 40

0 à 100 km/h (sec.) : 14,5



Points positifs

Design intemporel

Qualité de finition en progrès

Ambiance à bord agréable

Un certain agrément de conduite

Tarifs

Points négatifs

Base technique vieillissante


Prix : 12.990 € TVAC

Puissance : 69 ch

V-max : 163 km/h

Conso. mixte : 4,3 l/100km

CO2 : 118 g/km



Les autres motorisations

1.3 MJet : 95ch, 3,8l/100km, 183km/h, 16.890 euros TVAC.

0.9 TwinAir : 85ch, 4,1l/100km, 175km/h, 16.790 euros TVAC.

0.9 TwinAir CNG : 80ch, 167 km/h, 17.390€ TVAC.