ESSAI Peugeot 2008: robuste, la ballerine!

|

Pour rester dans le coup sur le segment très disputé des SUV compacts, le Peugeot 2008 s’offre une petite cure de jouvence...

Pour concurrencer les Renault Captur, Mazda CX-3, Honda HR-V, Fiat 500X et consorts, Peugeot a décidé de donner un petit coup de bistouri à son 2008, histoire d'affirmer et de moderniser ses formes ! Avec la nouvelle calandre et des feux arrière « effet 3D » plus visibles, c'est chose faite. L'ensemble, avec les nouveaux élargisseurs d'aile munis de ceinture protectrice noire tout autour, offre un style plus... robuste ! Nous avons d’ailleurs testé bien malgré nous cette robustesse lorsqu'un Espagnol a décidé de nous rentrer dedans lors d'un freinage délicat...

L'arrière du 2008 n'avait quasiment aucun dégât ! Si celui-là avait été équipé de l'Active City Brake (freinage automatique d'urgence sous les 30 km/h), désormais disponible sur le 2008, cela ne serait sûrement pas arrivé ! Par ailleurs, le SUV français reçoit aussi une caméra de recul, le Park Assist et le Mirror Screen. Le catalogue s’enrichit également d’une nouvelle finition GT Line. Un choix qui s’explique par les habitudes d’achat des automobilistes européens, qui optent majoritairement (60%) pour des niveaux de finition supérieurs.

Il vire à plat !

Quelle que soit la motorisation embarquée, le 2008 vire bien à plat et offre l'un des meilleurs comportements du segment. Équipé du 1.2 trois cylindres de 130 chevaux, c'est un régal. Seuls les débattements de la boîte manuelle, très longs (tout comme les rapports d'ailleurs), viennent gâcher le plaisir. La solution ? Opter pour la version 110 chevaux avec la boîte EAT6, jamais prise en défaut, que l'on conduise sportivement ou non. Côté diesel, la version 1.6 de 100 chevaux suffit. En-dessous ? On ne s'y risquerait pas...  


CONCLUSION

On connaissait déjà l'agrément de conduite de haut niveau du 2008. Sa mise à jour en fait incontestablement l'un des leaders du segment, se rapprochant même de la classe premium !



La 2008 1.2 PureTech 110 EAT6 en quelques chiffres

Moteur : 3 cylindres turbo à injection directe d'essence ; 1.199cc ; 110ch à 5.500 tr/min ; 205 Nm à 1.750 tr/min.

Transmission : aux roues avant.

Boite : auto 6 rapports.

L/l/h (mm) : 4.159/1.739/1.556

Poids à vide (kg) : 1.140

Volume du coffre (l) : 410

Réservoir (l) : 50

0 à 100 km/h (sec.) : 10,3


Points positifs

Comportement routier

Prix

Consommations

Accord moteur/boîtes (essence)

Grip Control


Poinst négatifs


Quelques lacunes d’équipements 

Commande de boîte (manuelle)

 
Autres motorisations

PureTech 82 : 82ch, 4,9l/100km, 169km/h, 15.645 euros TVAC.

PureTech 130 : 130ch, 4,8l/100 km, 200km/h, 19.845 euros TVAC

BlueHDi 75 : 75ch, 3,7l/100 km, 165km/h, 17.860 euros TVAC

BlueHDi 100 : 100ch, 3,6l/100 km, 180km/h, 18.740 euros TVAC

1.6 Blue Hdi 120: 120ch, 3,7l/100 km, 192km/h, 21.690 euros TVAC

 

Prix : 20.495 € TVAC

Puissance : 110 ch

V-max : 191 km/h

Conso. Mixte : 4,4 l/100 km

CO2 : 110 g/km