ESSAI Skoda Octavia Combi RS : Jouer dans la neige

|

Si vous vous demandez s'il est possible de s'amuser en Skoda et ce, en toute sécurité, on vous dit oui ! Direction l'Autriche, à bord de l'Octavia Combi RS dernière du nom, munie pour la toute première fois d'une transmission
intégrale.

Ce début d'année 2016 a été surprenant côté météo. Étonnamment peu de neige en Europe occidentale et beaucoup trop aux États-Unis ! Cela s'est encore confirmé lors de notre escapade autrichienne non loin de Salzbourg, fin janvier : des températures clémentes de 5°C en moyenne, quasi identiques à la Belgique. Et dire qu'une semaine plus tôt, il paraît que le thermomètre autrichien frôlait les -14°C... Heureusement, cela ne nous a pas empêchés de découvrir les capacités du break sportif de la marque, fraîchement équipé de quatre roues motrices, sur l'un des rares lacs encore gelés !

Skoda + 4x4 = pas de la blague !

L'histoire de la transmission intégrale sur une Skoda de série commence en 1999 avec l'Octavia Combi. Aujourd'hui, la gamme 4x4 n'a jamais été aussi large (voir encadré). De plus, la technologie est joliment mise en avant dans la Fabia R5 qui brille en rallyes, que ce soit au niveau belge avec Freddy Loix ou au niveau international. Même si le programme sportif officiel de Skoda ne commencera qu'au Rallye de Suède, Esapekka Lappi a déjà démontré les capacités de cette Fabia en terminant second de catégorie au dernier Rallye de Monte-Carlo. Son équipier, Pontus Tidemand, qui lui, n'avait pas pris part à la première manche de la saison, n'a pas hésité à se dégourdir les jambes à nos côtés, au volant de l'Octavia RS !

En dérive...

Grâce au mode ESC Sport, il est possible d'emmener l'Octavia, même dans sa version Combi, danser sur la glace ! Son système quatre roues motrices bien connu du groupe VW (coupleur Haldex de cinquième génération) permet de répartir le couple de 0 à 100% sur le train avant ou le train arrière selon les conditions. à ce jeu-là, il est possible de prendre des angles généreux sur glace, mais sans jamais se faire peur. Même gaz à fond, le couple du 2.0 TDI de 184 chevaux se partage rigoureusement entre l'avant et l'arrière. Tout cela, dans une sonorité somme toute agréable pour un diesel, mais il est vrai artificielle, générateur de son dans l'habitacle oblige ! Si vous vous interrogez sur la différence de consommation, elle semble anecdotique : 5l/100km contre 4,8 pour la version deux roues motrices équivalente. L'explication réside dans l'intelligence du système 4x4 qui, dès que les conditions le permettent, utilise un maximum uniquement le train avant pour mouvoir la voiture, épargnant ainsi un peu de carburant.

... toujours contrôlée

Pour que cette Octavia (Combi) RS 4x4 soit plus ultime encore, tout en restant sécurisante, nous sommes persuadés que Skoda pourrait proposer un mode ESC off, comme chez VW. C'est pour vous dire à quel point nous croyons dans cette transmission intégrale ! Sommes-nous inconscients ? Non. La preuve : notre pilote d'un jour s'est fait surprendre par les réactions de l'électronique, l'empêchant d'effectuer les figures de style désirées ! Mais sécurité pour tous avant tout ! D'ailleurs, profitons de l'occasion pour rappeler qu'avec ou sans 4x4, vitesse excessive et freinage brutal sur neige ou, pire, verglas, ne pardonnent pas ! Ceci étant dit, la version diesel de l'Octavia RS sera la seule à pouvoir s'obtenir avec la transmission intégrale, accompagnée d'office de la DSG 6 rapports. La commercialisation sur le marché belge débutera aux alentours du printemps.

Une belle offre de 4x4

Pour les amateurs de transmission intégrale, le choix s'avère compliqué chez Skoda ! Et il le sera encore plus à l'avenir... En effet, un SUV de 7 places, dont le concept VisionS a été dévoilé à Genève, est attendu dans sa version définitive pour le Salon de Paris, en octobre. Les pronostics l'annoncent répondant au nom de Kodiak, pas encore confirmé officiellement par la marque. L'atypique Yeti, déjà proposé en quatre roues motrices, devrait faire peau neuve par après. à côté de ces baroudeurs, rappelons que les Octavia et Superb, dans leur version Combi également, peuvent aussi s'acquérir avec quatre roues motrices. Selon les modèles, le supplément pour obtenir le 4x4 varie entre 1.000 et 2.500 euros.

 

L'Octavia Combi RS 2.0 TDI 4x4 en quelques chiffres :

Moteur : 4 cylindres en ligne à injection directe turbo diesel ; 1.968cc ; 184ch de 3.500 à 4.000 tr/min ; 380 Nm de 1.750 à 3.000 tr/min.

Transmission : aux quatre roues.

Boîte : auto DSG 6 rapports.

L/l/h (mm) : 4.685/1.814/1.449

Poids à vide (kg) : 1.572

Volume du coffre (l) : 590 (1.580 sièges rabattus)

Réservoir (l) : 55

0 à 100 km/h (sec.) : 7,7

Prix :  NC

Puissance : 184 ch

V-max : 224  km/h

Conso. mixte : 5 l/100km

CO2 : 131 g/km