De nouvelles voitures recalées aux crash-tests!

|

L’Inde vient enfin de se doter d’un organisme officiel en charge des crash-tests. Baptisé Bharat NCAP, il est le pendant de notre Euro NCAP et est supervisé par le Global NCAP dont le président n’est autre que Max Mosley, un homme que les inconditionnels de F1 connaissent pour le rôle qu’il a joué dans le renforcement de la sécurité dans le sport automobile.

En découvrant les récents résultats de la Datsun Go et ceux de la Maruti Suzuki Swift, deux modèles «low cost» commercialisés en Inde, il a dû voir rouge. En effet, aucun des deux modèles ne laisse une chance de survie à ses occupants en cas de crash frontal à 64 km/h contre un mur. Ces résultats désastreux s’expliquent par l’absence d’airbag (non obligatoire en Inde) certes, mais également par une structure trop instable.

Dans le cas de la Go, il s’agit d’un sacré revers vu que cette voiture - présentée en juillet 2013 - symbolise le renouveau de Datsun. Aux tests réalisés par l’organisme Bharat NCAP, elle n’a récolté aucune étoile en matière de protection des adultes et n’en a reçu que deux sur cinq pour la protection des enfants. La Maruti Suzuki Swift ne fait guère mieux, avec zéro étoile pour la protection des adultes et juste une étoile pour la protection des enfants. Aujourd’hui, il reste donc à espérer que les images chocs de ces vidéos auront fait réfléchir les responsables de Datsun et de Maruti. Il en va de la sécurité de milliers d’Indiens...

Et vous, la commercialisation de telles voitures «low cost» vous insurge-t-elle ?