La Ferrari d’Alain Delon découverte à l’abandon!

|

A Paris, le 6 février prochain, si vous êtes un(e) passionné(e) d’ancêtres, il y a une vente aux enchères à ne pas rater. Elle aura lieu à l’occasion du salon Rétromobile et mettra en lumière 60 voitures de collection qui avaient « disparu de la circulation » et qui ont refait surface par le plus grand des hasards.

Pour la petite histoire, Roger Baillon est un homme qui a acquis plus de 200 voitures durant sa carrière de collectionneur impulsif. Parmi celles-ci, il y avait des Hispano-Suiza, Bugatti, Panhard-Levassor Talbot-Lago ou encore des Maserati. Mais, au cours de sa vie professionnelle, dans les années 70, il a subi un sérieux revers et a revendu une partie de ses perles. Et, avec leur disparition, l’homme a vu son projet de musée s’envoler. Cela dit, il a réussi à conserver 60 voitures dans sa propriété de la région de Niort.

Ne sachant que faire de ces belles carrosseries restées à l'abri des regards pendant près de 50 ans, les héritiers de ce collectionneur ont contacté Mathieu Lamoure, l’un des experts de la maison Artcurial. En découvrant le trésor, il est tombé de haut. Car, outre une Ferrari 250 GT SWB California Spider ayant appartenu à Alain Delon et estimée, à elle seule, à 12 millions d’euros, l’homme a mis la main sur un lot de voitures « dans leur jus ». Bref, toutes bonnes pour un passage par un atelier de restauration ou non !

Et vous, rêvez-vous de tomber sur une voiture prestigieuse abandonnée au fond d’une « grange » ?


Source photo: Artcurial Motorcars