Les douanes US détruisent une Mini!

|

Importer parallèlement une voiture récente aux Etats-Unis est pratiquement impossible tant les normes de sécurité et les restrictions environnementales sont sévères. Pour vivre leur rêve européen, certains pensaient avoir trouvé la parade : frapper un numéro de châssis correspondant à un modèle de plus de 25 ans, pour lesquel il n’existe aucune restriction. Une pratique évidemment illégale. Et, on ne badine pas avec l’administration américaine !

Le propriétaire de cette Mini Cooper l’a appris à ses dépens. Au premier coup d’œil, l’amateur d’automobile aura reconnu qu’il s’agit d’une Mini de la période Rover, produite entre 1996 et 2001. Et pourtant, l’auto portait le numéro d’identification d’une Mini de 1988. Un modèle sur lequel le volant aurait dû se trouver à droite, alors qu’il était à gauche. Une supercherie qui n’a évidemment pas échappé aux douanes, qui ont ordonné la destruction de l’auto.

Cette saisie s’inscrit dans le cadre du programme Operation Atlantic. Mis en place en mars 2014, celui-ci renforce les échanges entre les douanes américaines et britanniques pour lutter contre la fraude automobile. Deux modèles sont particulièrement visés : la Mini et le Land Rover Defender. Des autos qui ont traversé le temps, et qui sont donc bien difficiles à différencier pour l’œil d’un non initié.

Le sort réservé à cette infortunée Mini a été mis en scène lors d’une opération de communication de l’US Customs and Border Protection (Douanes et protection des frontières). Plusieurs dizaines de véhicules illégaux auraient déjà subi le même traitement.

Et vous, pensez-vous aussi que ces mesures soient trop sévères ?