Tesla se lance dans l’assurance auto

|

Jamais à court d’idées pour favoriser la mobilité électrique en facilitant la vie des utilisateurs de ses produits, la marque Tesla propose désormais d’assurer elle-même ses véhicules avec, à la clé, quelques services supplémentaires pour ses souscripteurs.

Alors qu’il peut être vu comme potentiellement dangereux par d’autres compagnies, le dispositif Autopilot est considéré par Tesla comme un élément de sécurité réduisant les risques d’accidents, et permettant donc de diminuer le montant de la prime.

Les contrats incluent également la couverture des dégâts pouvant subvenir à la borne de charge et comprennent le prêt d’une Tesla en cas d’immobilisation du véhicule, pour peu que ce dernier soit âgé de moins de trois ans. Pas de précipitation toutefois, ce service n’est actuellement proposé qu’en Australie où certains conducteurs se sont vu proposer des contrats annuels à moins de 800€ (1.200$), avant un – probable – élargissement à d’autres marchés.