VW annonce le retrait de ses motorisations diesel aux USA

|

L’affaire des émissions truquées n’en finit pas de faire des vagues. Entre procès, indemnités et image écornée, Volkswagen vient d’annoncer la fin de la commercialisation de ses modèles diesel aux Etats-Unis.

C’est Herbert Diess, le patron du Groupe Volkswagen qui a annoncé la nouvelle en personne. Cette décision n’étonnera pas grand monde, d’autant que les ventes de diesel ne représentaient qu’un faible pourcentage du nombre de voitures écoulées outre-Atlantique. Grimpées à environ 25% de PDM au meilleur de leur forme, elles s’étaient littéralement effondrées depuis le début du «dieselgate».

Le constructeur allemand - qui était le seul à croire en un avenir du diesel aux Etats-Unis après la suspension du programme BlueTEC de Mercedes - va désormais se concentrer sur ses motorisations hybrides et électriques.