ESSAI Aprilia Tuono RSV4 1000 RR: aussi redoutable que le tonnerre

|

Trop discrète, la Tuono (« tonnerre » en italien) apparaît parfois au détour d’une route pour disparaître aussitôt. Son passage furtif n’échappera cependant pas aux badauds ou motards de passage, tant sa célérité à se mouvoir dans l’espace est efficace. La Tuono, la foudre venue de nulle part ? Pas sûr ...

Sous cette appellation dont la lettre « V » et le chiffre 4 font référence à son type de  motorisation, Aprilia est  détenteur de nombreux titres mondiaux (54) dont le dernier remporté par le Français Sylvain Guintoli, champion du monde Superbike en 2014. C’est dire si Aprilia, reprise par le groupe Piaggio en 2004, sait de quoi elle parle quand elle lance une moto sportive. Sous des dehors lunaires, au vu de la demi-soucoupe qui lui sert de tableau de bord, la Tuono est l’un des roadsters les plus rapides du moment.

Entourée de nombreuses prétendantes comme la KTM Superduke 1290 R, la BMW S1000R et bien d’autres (CB1000R, Suzuki GSX-S 1000, Kawasaki Z1000 et dans un genre plus poids lourd, la Ducati Diavel), l’Aprilia a pour elle un caractère particulier dû à la disposition unique de ses 4 cylindres en V.

L’électronique est du voyage

Avec seulement 184 kilos pour ses 175 chevaux, les têtes pensantes italiennes avaient aussi pour mission de sécuriser la conduite d’une telle machine. Heureusement, les trois modes de conduite habituels se paramètrent du bout des doigts. De la piste (Track) à la route (Road) en passant par le mode Sport, les assistances se conjuguent avec un Traction Control dénommé Aprilia Performance Ride Control (APRC) ainsi qu'une cartographie à 8 niveaux. Voilà pour l’accélération.

Quant au freinage, c’est un ABS Bosch qui viendra au secours du pilote. à l’instar de la dernière Yamaha R1, la Tuono peut se configurer au départ d’un smartphone.

Faut s’accrocher

Derrière son saute-vent aux formes si particulières, la Tuono se révèle immédiatement comme une moto au caractère bien trempé. Dans le plus pur style italien, possédant ses propres particularités et ses aspects colorés, le V4 s’ébranle avec rage et volonté. Volonté d’être le roi de la route, de la piste et de la ville. Conçue pour tous les types de reliefs, la Transalpine ne demande qu’à se faufiler dans la circulation, à déposer tous ses encombrants voisins aux feux rouges et à montrer son pneu arrière à toutes les motos qui tenteront de la défier.

Reine de la route, sans aucune discussion possible, elle affiche cependant les défauts de ses qualités. Une partie-cycle rigide, donc manquant de confort, et une protection quasi nulle du pilote face aux éléments extérieurs. Malgré les efforts apportés à la suspension et au rembourrage de la selle, la Tuono fait partie de ses motos au caractère « fort ». Tout comme l'étaient déjà les Tuono bicylindres des générations précédentes.

Destination plaisir

On n’achète pas une Tuono RSV4 si l’on réfléchit trop, signor ! On dépense juste 15.215 euros par passion et pour se différencier d’un monde devenu un peu trop consensuel et politiquement correct (comme si les politiques étaient corrects!). Si vous ne souhaitez pas entrer dans le rang et vous retrouver dans les embouteillages derrière une kyrielle de motos germaniques, la Tuono est faite pour vous.

Un tempérament de feu, un design à l’italienne et un moteur dont vous n’arriverez que très rarement à exploiter toutes les ressources feront de vous le plus heureux des hommes. On en reparlera dans 20 ans quand ce genre de moto s’arrachera à coups de gros billets dans les bourses d’échange.

 

Les +

Performances foudroyantes

Polyvalence

Unique

Assistances efficaces

Shifter

Les -

Hauteur de selle

Confort relatif

 

L’Aprilia Tuono RSV4 en quelques chiffres :

Moteur : 4-cylindres en V à 65° 4T de 1.077cc à refroidissement liquide

Puissance : 175ch à 11.000 tr/min

Couple : 122Nm à 9.000 tr/min

Boîte : 6 rapports + shifter

Embrayage : multidisque en bain d’huile

Transmission : par chaîne

Cadre : périmétrique en aluminium

Suspensions : fourche inversée de 43mm; Mono-amortisseur

Freins : deux disques de 320mm (étrier radiaux Brembo à 4 pistons), disque de 220mm (étrier 2 pistons)

Poids à vide : 184 kilos

Réservoir : 18,5 litres

Prix : 15.215 euros

 

Légende photo Tuono Factory et RR

La Tuono se décline aussi dans une version Factory où les suspensions Öhlins apparaissent ainsi que du Brembo haut de gamme et des pneus Pirelli Diablo Supercorsa pour un prix de 16.950 euros