MotoGP 2017: Enfin!

|

Ce 26 mars nous serons tous devant nos écrans pour retrouver ces pilotes «hors normes» qui vont courir après le titre de World Champion 2017. Doués, ils le sont tous, caractériels, certains le démontrent à chaque course par leurs sautes d’humeur qui rendent cette discipline si passionnante mais ce qui est bien certain, c’est que ce sont de vrais «pros».

Les paris sont ouverts

Pedrosa (Honda), fini? Pas sûr, il pourrait encore surprendre malgré qu’’il aura fort à faire pour démontrer toute sa science du pilotage. Iannone (Suzuki)? Même s’il va devoir s’adapter à une structure beaucoup plus équilibrée que chez Ducati, il pourrait surprendre par sa fougue et son impétuosité. On compte sur lui pour nous démontrer qu’il est toujours aussi spectaculaire en piste. Pour Marc Marquez (Honda), reconduire son titre mondial ne va pas être si simple. Heureusement, on peut compter sur son pilotage « tout en technique et en improvisation » pour nous faire vibrer jusqu’à la ligne d’arrivée. Chez Ducati, avec Lorenzo et Dovizosio, on sait à l’avance qui sera le pilote «star» et «l’outsider». Reste à espérer que la moto italienne ne soit pas trop rapide par rapport à ses concurrentes et qu’il pleuve de temps en temps sinon on risque bien de voir le pilote espagnol s’envoler à chaque départ. C’est qu’il est autant doué que mal aimé ce Jorge ! Pour Yamaha, la situation reste compliquée. Soit jouer la carte de son pilote emblématique, Valentino Rossi pour promouvoir la marque ou laisser filer un Maverick Vinales, bien décidé à prouver qu’il est grand temps de laisser la place aux jeunes. Surtout quand ils savent rouler vite, très vite. Chez les «petits nouveaux», Johann Zarco (Tech 3) pourrait démontrer rapidement que rouler intelligemment rime avec rouler rapidement. Alex Rins (Suzuki) et Jonas Folger (Tech 3) risquent d’avoir un peu de mal à suivre les meilleurs et devront sans doute se contenter des dix dernières places. Nous en saurons un peu plus ce dimanche 26 mars en début de soirée avec également les premiers tours de roue de KTM en MotoGP.

Les équipes

Repsol Honda
Marc Marquez 
Dani Pedrosa 

Movistar Yamaha
Valentino Rossi
Maverick Vinales

Ducati
Jorge Lorenzo 
Andrea Dovizioso 

Suzuki
Andrea Iannone 
Alex Rins 


KTM
Bradley Smith 
Pol Espargaró 

Aprilia Gresini
Sam Lowes 
Aleix Espargaró 

LCR Honda
Cal Crutchlow 

Marc VDS Honda
Jack Miller 
Tito Rabat 

Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger 
Johann Zarco 

Avintia Ducati
Hector Barbera
Loris Baz 

Pramac Ducati
Scott Redding 
Danilo Petrucci 

Aspar Ducati
Alvaro Bautista 
Karel Abraham 

Calendrier 2017

26 Mars Qatar Losail International Circuit

09 Avril  Argentine Termas de Río Hondo

23 Avril USA Circuit of The Americas

07 Mai Espagne Circuit de Jerez

21 Mai France Le Mans

04 Juin Italie Autodromo del Mugello

11 Juin Espagne Barcelona - Catalunya

25 Juin Pays-Bas TT Circuit Assen

02 Juillet Allemagne Sachsenring

06 Août  Republique Tchèque Automotodrom Brno

13 Août Autriche Red Bull Ring - Spielberg

27 Août Royaune-Uni Circuit Silverstone

10 Septembre San Marin Misano Circuit Marco Simoncelli

24 Septembre Espagne MotorLand Aragón

15 Octobre Japon Twin Ring Motegi

22 Octobre Australie Phillip Island

29 Octobre Malaysie Sepang International Circuit

12 Novembre Espagne Valenciana - Ricardo Tormo

Xavier Siméon (Moto2) chez TASCA

De retour sur un châssis Kalex, Xavier Siméon (27 ans) aura une saison pour démontrer au sein de l’équipe TASCA qu’il a encore sa place en Moto2. Si la pluie et  son mental sont au rendez-vous, on peut espérer de beaux résultats au sein d’un team qui lui est entièrement dévoué. Plus qu’à espérer qu’il reconduise sa magnifique prestation du 12 juillet 2015 (victoire au Sachsenring).

Le Leopard Racing team pour Livio Loi

Difficile de tomber dans une meilleure structure que cette formation détentrice d’un titre mondial en 2015 avec Danny Kent. Livio Loi (20 ans le 27 avril), irrégulier dans ses résultats à l’instar de Siméon est également détendeur d’une victoire à Indianapolis en 2015 et l’on peut s’attendre à de belles courses dans cette catégorie de fous

En attendant Baltus

Incontestablement doué, Barry Baltus doit encore vieillir avant de rejoindre la meute des meilleurs pilotes du monde et il va poursuivre son apprentissage au sein du championnat PreMoto3. Avec un tel talent, il ne peut que devenir champion du monde. Ou disparaitre prématurément pour cause de blessures ou de changement d’orientation. A seulement 13 ans…