Avancée légale pour la voiture autonome aux Etats-Unis

|

Aux Etats-Unis, le logiciel qui commande une voiture autonome peut maintenant être considéré légalement comme le conducteur d'une voiture. Un nouveau pas en avant pour la voiture autonome.

Suite à des demandes de clarification de Google, la NHTSA (l'agence américaine de sécurité routière) a indiqué que le système informatique basé sur l'intelligence artificielle des voitures autonomes peut être considéré comme leur "conducteur". Il n'est donc pas nécessaire qu'un "humain" se trouve à bord.

Cette clarification sur la législation ne résout toutefois pas tous les obstacles à la mise en circulation des voitures autonomes comme le rappelle la NHTSA, qui souligne qu'il incombe toujours aux fabricants de voitures autonomes de prouver que leurs véhicules remplissent les rigoureuses normes fédérales de sécurité.

Pensez-vous que l'Europe devrait suivre cette avancée légale ?