Plus de 100 millions de VW vulnérables aux hackers

|

Les commandes «mains libres» se multipliant dans nos voitures modernes, certaines personnes mal intentionnées en profitent pour essayer d’en prendre le contrôle à notre insu. Quelque 100 millions de Volkswagen seraient ainsi potentiellement «piratables».

D’après l’étude de l’Université de Birmingham qui a pointé le problème, ce chiffre astronomique concernerait tous les modèles commercialisés dès 1995, il y a plus de 20 ans donc. Selon l'Université, un simple dispositif électronique bon marché suffirait aux hackers à intercepter la fréquence du signal d’une clé «mains libres», pour ensuite le restituer. Ceux-ci n’auraient alors qu’à posséder la clé de codage cryptographique du signal (identique pour toutes les marques du groupe Volkswagen) pour ouvrir, et parfois démarrer le véhicule, sans effraction.

Volkswagen ne serait pas le seul concerné par ce problème puisqu’une autre clé cryptographique, utilisée entre autres par Alfa Romeo, Mitsubishi et Nissan, rencontre les mêmes lacunes de sécurité. Tous se disent au courant du problème.