600ch pour le Juke-R 2.0

|

Quelques jours avant l’ouverture du Festival of Speed de Goodwood, Nissan avait annoncé la présence du descendant spirituel du Juke-R apparu en 2011. A l’époque, le constructeur laissait entendre que celui-ci allait avoir droit aux entrailles de la déclinaison Nismo de la GT-R. Il a tenu parole !

A Goodwood, lors de la fameuse course de côte, le descendant spirituel - baptisé Juke-R 2.0 - a offert un show sans précédent aux spectateurs présents. Il faut dire que l’engin avait été confié aux mains expertes du pilote Jann Mardenborough qui ne s’est pas privé de faire hurler le V6 bi-turbo de 3,8 litres fort de... 600 chevaux !

Evidemment, après la démonstration, les spectateurs ont pu admirer le travail réalisé. Et, à nouveau, force est de constater que les ingénieurs de Nissan ont mis les petits plats dans les grands pour confectionner cette mouture. Il est vrai que l’engin compte de nombreux éléments en fibres de carbone et attire le regard en exhibant fièrement sa face avant percée d’imposantes prises d'air, son bouclier arrière doté d'un diffuseur, ses magnifiques sorties d'échappement, son impressionnant aileron en deux parties ou encore ses jantes empruntées à la Nissan GT-R 2015.

Cela dit, à Goodwood, Nissan a présenté ce Juke-R 2.0 en tant que concept et n’a pas dit un mot sur sa mise en production. Mais, comme son aîné, il y a de fortes chances pour que ce modèle devienne réalité et soit produit en un nombre limité d’exemplaires. Le prix ? Prévoyez un chèque d’au moins 500.000 euros !

Et vous, si vous en aviez les moyens, craqueriez-vous pour ce crossover ?