Ford Galaxy, le nouvel Espace

|

Qui a dit que les grands monospaces n’avaient plus d’avenir ? Renault mais pas Ford ! Au Salon de New York, la marque à l’ovale vient en effet de dévoiler la troisième génération de Galaxy. Aujourd’hui, Ford est donc le constructeur comptant le plus de monospaces dans son offre puisqu’il propose déjà le B-Max, le C-Max et le S-Max.

Du dernier-né de la bande, on sait déjà qu’il va reposer sur la plateforme du récent S-Max et qu’il va adopter une «suspension arrière auto-nivelante». En le découvrant, on a également pu constater qu’aucune révolution esthétique majeure n’était à l’ordre du jour, le Galaxy reproduisant les grands traits de la génération précédente et se contentant d’adopter la face avant qui évoque celle des Aston Martin.

Cela dit, en passant d’une génération à l’autre, ce monospace - capable de transporter 7 personnes - n’a pas oublié de faire le plein de technologies. Ainsi, on pourra disposer d’un système de détection des panneaux s’associant au limiteur de vitesse, d'une aide au stationnement perpendiculaire et de détecteurs d’angle mort et de franchissement de ligne.

Pour animer le Galaxy, Ford laisse le choix entre un bloc diesel TDCI se déclinant en quatre niveaux de puissance (120, 150, 180 et 210 ch) et deux moteurs essence (1.5 EcoBoost 160ch ou 2 litres 240ch). De série, ces blocs s’associent à un système de récupération d'énergie au freinage et à un Stop&Start.

Et vous, que pensez-vous des évolutions apportées à cette génération de Galaxy ?