Hyundai Ioniq : énergies multiples

|

A l’approche du Salon de Genève, Hyundai dévoile les détails de l’Ioniq, son nouveau modèle destiné à – enfin – positionner la marque sur les segments des «voitures vertes», hybrides et électriques.

La Hyundai Ioniq reprend, dans sa déclinaison hybride, le 1.6 GDI à injection directe de 105 chevaux couplé à un module électrique délivrant 44 chevaux. De quoi offrir une puissance combinée de 141 chevaux pour un couple de 265Nm.

Celle-ci sera également proposée en variante Plug-In capable de se mouvoir sans rejets de CO2 durant 50 km grâce à son unité électrique de 60 chevaux alimentée par une batterie de 8,9kWh. Les rejets de CO2 de ces versions sont homologués à 79 et 32 gr/km respectivement.

Une version 100% électrique sera aussi de la partie, dotée d’un moteur de 120 chevaux et 258Nm alimenté par batterie qui emmènera l’auto pour des sorties longues de 250km maximum.

Pensez-vous que cette Hyundai Ioniq puisse concurrencer la Toyota Prius ?