La Camaro enlève le haut

|

Chevrolet n’est pas du genre à traîner. Courant mai, le constructeur a en effet dévoilé la 6e génération de Camaro et hier, il a déjà présenté la déclinaison cabriolet. Celle-ci devant être commercialisée début 2016 en Europe, il y a fort à parier qu’elle fera sensation l’été prochain.

Aujourd’hui, de cette pony car, on sait qu’elle reprend à l’identique l’ensemble des traits du coupé éponyme et s’allège de 90 kg par rapport au modèle précédent.

Il n’est bien sûr pas question de toit rigide escamotable. On retrouve donc avec plaisir une capote en toile. Celle-ci est toujours constituée de plusieurs couches, offre encore une isolation phonique et thermique de premier choix et, enfin, conserve un aspect très lisse une fois en place. En vérité, elle se distingue juste de celle de la précédente mouture en se passant de loquets, l’ouverture et la fermeture étant 100% électrique et possibles jusqu'à 48 km/h. La capote peut aussi être actionnée grâce à une pression sur la clé de contact lorsque le véhicule est à l'arrêt.

Sous le capot de cette Camaro, on retrouve bien sûr les blocs du coupé. On a donc le choix entre le 4 cylindres turbo 2 litres (275ch et 400Nm), le V6 de 3,6 litres (335ch et 385Nm) et le V8 de 6,2 litres (455ch et 617Nm).

Et vous, laquelle des deux déclinaisons de Camaro préférez-vous ?