La nouvelle Audi A8 débarque

|

La marque aux anneaux a revue la copie de l’Audi A8. Arrivée en milieu de carrière, elle s’offre une pléthore d’innovations.

L’Audi A8, un bijou technologique

Les propriétés de l’aluminium, abondement exploité par cette la nouvelle Audi A8, lui permettent de ne pas peser plus de 1.830 kilos. Côté confort, les sièges avant proposent ventilation et massage, alors qu’à l’arrière, l’Audi A8 peut être équipée de sièges réglables électriquement et d’un siège confort avec repose-pieds à déploiement électrique.

L’assistant au parking, l’affichage tête haute, l’assistant au maintient de voie et la vision nocturne reconnaissant les grands animaux en plus des piétons s’ajoutent à la liste des équipements de sécurité active. Les phares avant sont équipés de 25 LED capables de s’allumer individuellement pour s’adapter à la circulation. Ils interagissent avec le système de navigation pour offrir une visibilité maximale en conduite nocturne.

Motorisations en pagaille

Dans la gamme essence, la berline compte sur le V6 3.0 TFSI de 310 chevaux, ainsi que sur le V8 4.0 suralimenté de 435 chevaux. Le moteur W12 6.3 de 500 chevaux est réservé à la version longue.

Du côté des diesel, c’est bien entendu le 3.0 TDI qui attirera le public belge. Il développe 258 chevaux, ne consomme que 5,9 l/100 km et n’émet pas plus de 155 grammes de CO2 par kilomètre. Il est accompagné par le V8 4.2 de 385 chevaux. L’A8 hybride de 245 chevaux persiste au catalogue. Comme toutes les Audi A8, la sportive S8 de 520 chevaux fait confiance à la transmission Quattro et à la boîte automatique à huit rapports.