Renault Twingo et Smart : la révolution !

|

Depuis quelques semaines, Renault a lancé la campagne publicitaire de sa nouvelle Twingo. Avec « Agile de corps et d’esprit » comme slogan, on a de quoi être intrigué. Et, c’est encore plus vrai quand on sait que cette troisième génération a été conçue en partenariat avec Daimler (Mercedes-Benz) et qu’elle a pour cousine germaine une dénommée... Smart Forfour.

Concrètement, cette Twingo conserve une ligne de citadine aux jolies rondeurs qui a fait le charme de ses aînées, s’offre un habitacle personnalisable à souhait et est capable d’accueillir quatre personnes. De plus, en passant d’une génération à l’autre, cette Twingo s’est offerte deux portes supplémentaires. D’un point de vue pratique, si l’on regrette que cette Twingo se passe désormais de banquette arrière coulissante, on apprécie néanmoins que le coffre puisse disposer d’un volume utile de 188 litres ; un volume extensible à 980 litres une fois les dossiers arrière rabattus. Ces valeurs sont dans la moyenne de la catégorie. Enfin, lorsque l’on rabat le siège passager, cette Twingo est capable de transporter des objets de 2,3 m de long. Pratique, non ?

En reprenant à son compte la base technique de la Smart Forfour, cette Twingo est devenue une propulsion. Et, comme la Smart, elle voit son moteur migrer de l’avant à l’arrière. Pour animer cette Twingo, Renault propose uniquement deux moteurs 3 cylindres essence : un 0.9 turbo de 90 ch et un 1.0 atmosphérique de 70 ch. Pour l’heure, ils s’associent à une boîte manuelle à 5 vitesses. Cette offre sera complétée dans les mois à venir par une boîte auto à double embrayage. La Twingo de base s’échange contre un chèque de 9.650 € et est disponible dès aujourd’hui.

A votre avis, cette génération rencontrera-t-elle le succès du modèle originel ?