Sharan : le grand monospace de Volkswagen enfin revu et corrigé

|

A Genève, Volkswagen va dévoiler la refonte de la seconde génération de Sharan. Elle se veut tant esthétique que technique. Il faut dire que le constructeur lui offre l’air de famille de la gamme actuelle et l’anime avec des moteurs répondant tous à la norme Euro 6.

Cela dit, en découvrant ce Sharan, on ne tombe pas à la renverse ; les évolutions esthétiques étant mineures. D’ailleurs, on remarque juste une légère retouche au niveau de la grille de calandre, une nouvelle signature pour les feux LED à l’arrière et l’apparition de jantes en alliage léger. A bord, aucune surprise n’est à signaler. On constate toutefois que la finition a un rien évolué et que le combiné d'instruments a été réaménagé.

Par contre, avec ce Sharan, on est dans l’ère de la connectivité à tout prix. Cette connectivité est assurée par un système d'infodivertissement à écran tactile qui est compatible avec Android Auto (Google), CarPlay (Apple) et MirrorLink.

Question sécurité, le Sharan adopte le nouveau capteur Blind Spot, le nouvel assistant de sortie de stationnement, le régulateur de vitesse adaptatif ACC et la fonction Front Assist avec système de freinage d'urgence en ville.

Enfin, pour animer le Sharan, on peut compter sur deux moteurs essence TSI développant 150 et 220 chevaux, mais également sur trois blocs diesel TDI dont la puissance s’échelonne de 115 à 184 chevaux. En fonction de leur puissance, ces moteurs s’associent à un boîte manuelle ou, en option, à une boîte DSG comptant 6 rapports.

Et vous, trouvez-vous les évolutions offertes au Sharan assez convaincantes ?