Bientôt 50 % de radars en plus !

|

Si vous circulez souvent sur la E42 entre Mons et Tournai, à hauteur de Gaurain-Ramecroix, la nouvelle suivante risque de vous intéresser. En effet, la Police fédérale vient d’y installer deux radars. Opérationnels depuis ce 1er novembre, ils flashent dans les deux sens. Comme les 31 autres boîtiers existants en Wallonie, ils ont l’ambition de ramener à 200 le nombre de victimes sur les routes d’ici 2020.

Interviewé à propos de l’installation de ces radars, Maxime Prévot, le ministre wallon des Travaux publics, a notamment déclaré : «L’objectif n’est pas de prendre de l’argent aux automobilistes en les piégeant. Comme les autres boîtiers déjà utilisés par la police fédérale, les petits derniers sont annoncés par deux grands panneaux, suivis d’un troisième placé après le boîtier. Ces panneaux ont pour objectif d’attirer l’attention du conducteur sur la dangerosité de la zone concernée, de signaler la présence d’un radar et de sensibiliser les conducteurs à la sécurité routière. Les radars sont devenus de réels outils de prévention et constituent un moyen complémentaire pour diminuer le nombre d’accidents».

Cela dit, si l’heure est aux grandes déclarations en ce début de législature, il semble néanmoins acquis que de nouveaux radars vont apparaître dans les mois à venir. Toujours lors de cette interview, Maxime Prévot a indiqué que plusieurs endroits étaient actuellement étudiés par ses services et qu’il souhaitait augmenter le nombre de radars de 30 à 50 %. Le ministre reconnaît néanmoins que tout dépendra des moyens disponibles. Levez le pied !

Pensez-vous que l’augmentation du nombre de radars diminuera le nombre d’accidents ?