Condamnés pour avoir signalé des radars sur Facebook!

|

Vous souvenez-vous des accusés de l’affaire Facebook ? Si oui, vous n’avez certainement pas oublié qu’ils étaient poursuivis par la justice française pour avoir constitué un groupe indiquant la présence des radars sur les routes du département de l’Aveyron. Le jugement de cette affaire vient d’être rendu. Et, écrivons-le d’emblée : il risque bien de faire du bruit !

En effet, le tribunal correctionnel de Rodez a décidé de retirer le permis de conduire des 15 accusés pour une durée d’un mois. Pour l’heure, il est bien sûr trop tôt pour dire si ce verdict fera jurisprudence, les accusés pouvant encore faire appel de cette décision. Mais s’ils ne saisissent pas ce recours, d’autres procès risquent bien de voir le jour dans les années à venir.

Après l’annonce du verdict, Me Rémy Josseaume, l'avocat de 11 des 15 condamnés, s’est ainsi exprimé devant la presse : «Si ce que les accusés font est interdit, il est alors grand temps d’interdire tous les avertisseurs de radars et d’empêcher tous les journaux et les radios locales de signaler la présence de radars. De plus, il faudrait alors également interdire aux forces de l'ordre d’utiliser les réseaux sociaux pour annoncer les lieux des contrôles, comme ils le font parfois !»

Cela dit, les huit accusés poursuivis pour «outrages» après avoir qualifié les gendarmes sur la page Facebook de noms d'oiseaux peu amènes ont tous été relaxés de ce chef.

Et vous, estimez-vous que cette décision de justice est justifiée ?