Fou : Les travestis et les transsexuels russes n'ont plus le droit de conduire

|

Il y a quelques jours, nous vous parlions de ces deux Saoudiennes qui sont actuellement emprisonnées pour avoir juste conduit. Au moment d’écrire ces lignes, nous pensions qu’il n’y avait pas moyen de faire plus fort question absurdité. Nous avions tort : la Russie de Vladimir Poutine vient de décrocher le premier prix en se dotant d’une loi qui risque de faire beaucoup de bruit et surtout de provoquer la colère des différentes associations défendant les droits de l’homme dans ce pays.

Concrètement, la Russie vient d'adopter une loi interdisant aux travestis et transsexuels de conduire une voiture. Oui. Vous avez bien lu ! Entrée en vigueur en début de semaine dernière, la loi interdit la conduite automobile à toute personne présentant des « troubles mentaux et troubles du comportement », dont ceux liés à « l'identité de genre et aux préférences sexuelles ». Gloups...

Outre les travestis et transsexuels, la liste mentionnée dans le texte de loi inclut également les fétichistes, les pédophiles, les exhibitionnistes, les voyeurs, les sadomasochistes et, enfin, les personnes mesurant moins de 1,50 mètre.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. L’association des avocats russes pour les droits de l'Homme a ainsi déclaré : « Cette loi montre l'invasion progressive par les autorités du domaine de la vie privée et contredit de façon flagrante les lois internationales et russes ». En même temps, en Russie, on ne s’étonne plus de rien ; l'homosexualité étant considérée comme un crime jusqu'en 1993 et comme une maladie mentale jusqu'en 1999.

Et vous, voyez-vous le rapport entre un choix de vie et un accident de la route ?