D'après les informations de la Dernière Heure et de La Libre Belgique, la réforme prévoit une formation allongée et de meilleure qualité. Outre la formation aux premiers secours, un test de perception des risques sera introduit afin de tenir compte du contexte urbain.

«C’est une réforme importante qui tient compte des différentes demandes et besoins formulés lors des différentes concertations» d'après Bianca Debaets, la secrétaire d’Etat bruxelloise à la Sécurité routière.