Les zones de police Meuse-Hesbaye et de Comines-Warneton utilisent le « radar-poubelle » depuis déjà quelques mois, d’après Sud Presse. Il s’agit en fait d’une des possibilités d’utilisations proposées par le fabricant du radar NK7, offrant une alternative à son usage dans une voiture banalisée ou sur un trépied.

Du côté de la zone de police Meuse-Hesbaye (Amay, Wanze et environs), le taux de résultats positifs de ce radar est de 3,18%, soit autant que le radar caché dans une voiture (3,2%), mais bien supérieur à celui des gros Lidar (1,5%) et des dispositifs fixes (moins de 1%).

D’après les déclarations Jean-Pierre Doneux, chef de la Zone Meuse-Hesbaye, interrogé par Sud Presse : « Le but n’est pas de faire du chiffre mais d’objectiver les plaintes de riverains et de faire baisser le nombre d’accidents sur les routes les plus dangereuses ».

Photo : D.R. via LaMeuse