Depuis août, les brigades cyclistes de Bruxelles et Laeken, rejointes en ce mois de septembre par celles d’Ixelles, peuvent verbaliser les automobilistes auteurs de comportements inciviques ou interdits au volant. Ce principe appelé de « convivialité », a pour but de favoriser la cohabitation entre les conducteurs de voitures et les autres usagers de la voirie.

Selon l’un des responsables de la zone : « L’objectif est d’obtenir un changement de comportement, pas de faire du chiffre ». Cependant, en neuf jours seulement, ce ne sont pas moins de… 2.313 automobilistes qui ont été verbalisés ! La plupart des infractions concernaient le stationnement et l’usage du téléphone au volant ; la « vitesse inadaptée en fonction des circonstances » représentant 144 contraventions.

Une mesure louable sur le papier qui devrait favoriser le « vivre-ensemble », mais on est en droit de se demander dans quelle mesure un policier pourra juger objectivement d’une vitesse « inadaptée ». Mieux vaut donc redoubler de prudence et lever le pied, surtout que les autres zones de police de la capitale devraient logiquement suivre le mouvement.