La baisse est toutefois combinée à un accroissement du parc automobile qui s’élève en Belgique à 1,2%, faisant baisser le nombre moyen de kilomètres parcourus, par an, par voiture personnelle, de 14.999 kilomètres en 2016 à 14.770 kilomètres en 2017.

La diminution des distances parcourues par les voitures diesel en 2016 (-2,0%) est encore plus prononcée en 2017 (-3,6% par rapport à 2016). Les voitures à essence ont quant à elles roulé 9,7% de kilomètres de plus qu’en 2016.

Si la proportion de véhicules à essence ne cesse d’augmenter, les véhicules écologiques représentent une partie de plus en plus importante du parc de véhicules en Belgique. Leur impact sur le nombre total de kilomètres parcourus reste toutefois limité: 1% pour les véhicules hybrides et 0,5% pour les véhicules hybrides rechargeables.

Fin 2017, il y avait 465.338 voitures-salaire en Belgique, soit une augmentation de 4,5% par rapport à l’année précédente. Ces véhicules ont parcouru en moyenne 28.094 kilomètres sur une année. Les voitures-salaire sont pour la plupart des voitures diesel (91%), tandis que la part des véhicules utilisant des carburants de substitution est négligeable.

Quant au transport de marchandises, les camions ont parcouru moins de kilomètres (-31%), tandis que les véhicules utilitaires légers en parcourent de plus en plus (+ 45%).

Le conducteur belge roule en moyenne 3% de kilomètres en plus par an que le conducteur néerlandais ou français, et 4% de moins que le conducteur allemand.