Il s’agit ici de l’un des trois derniers exemplaires de l’Aston Martin DB5 issus du film encore fonctionnels à ce jour. La voiture mise en vente par RM Sotheby’s n’a connu que trois propriétaires depuis 1965 et a subi une restauration complète en 2012 par Roos Engineering, l’une des treize entreprises au monde agréées par la marque pour ce genre de travail.

Treize, c’est également le nombre de gadgets qui ont été restaurés et que l’on retrouve sur cette DB5 : du siège éjectable à l’écran pare-balles rétractable, en passant par les plaques d’immatriculations pivotantes, les mitrailleuses ou encore l’émetteur de fumée ou d’huile.

Compte tenu de la rareté du modèle, de son immense notoriété et de l’état impeccable dans lequel il se trouve, il y a fort à parier que les enchères atteignent des sommets au mois d’août en Californie.