Le collectif se décrit comme “Rocks in the Gearbox”, soit “pierres dans la boîte de vitesses”. Plus tôt cette semaine, ils ont endommagé plus de 40 voitures de luxe chez un concessionnaire de Wiesbaden. Parmi les victimes se trouvaient des Jaguars, des Land Rover et des Aston Martin.

Les voitures ont été démolies à l’aide de marteaux et de pieds-de-biche. Deux portes vitrées ont également été brisées chez le concessionnaire, selon un porte-parole de la police. Dans un communiqué, “Rocks in the Gearbox” a averti que le Salon de Francfort serait la prochaine cible.

Bien sûr, il a été décidé de resserrer les contrôles aux différentes entrées. Par conséquent, les visiteurs devront attendre plus longtemps. Les militants ne ciblent pas seulement les voitures, mais l’ensemble du secteur. Récemment, par exemple, ils ont occupé une ligne de chemin de fer qui approvisionnait l’usine Volkswagen de Wolfsburg.