La Niva en question n’avait à l’origine “que” quatre roues. Il a fallu beaucoup de temps et d’ajustements pour en mettre six ! Le responsable russe de la chose devait en effet s’assurer qu’il y avait suffisamment de débattement de suspension pour éviter que les pneus ne frottent contre les passages de roues. Une mission à laquelle ils ont également réussi.

Bien que l’un des essieux ne soit pas entraîné (pour l’instant ?), cette Lada 6×4 se comporte bien, tant en piste qu’en dehors. Mais nous sommes bien sûr curieux de savoir ce qu’une version 6×6 peut faire…