Un litre de super sans plomb fournit moins d’énergie qu’un litre de diesel, c’est un fait. Avec un écart de 15 à 20% dans le cas d’une berline, il faudra logiquement plus de carburant pour effectuer une même distance. Partant de ce constat évident, le magazine automobile français « L’Argus » a mené une enquête auprès d’un large panel de personnes qui ont récemment changé de carburant, afin de voir si elles étaient satisfaites de leur choix.

Il apparaît que 70% des automobilistes sondés déplorent une hausse de consommation de leur nouveau véhicule depuis que ceux-ci ont opté pour l’essence. Devenu star du marché depuis 2014, ce carburant semble décevoir les clients qui ont cru aux belles promesses des constructeurs automobiles. Plus étonnant encore, 28,8 % se disent prêts à repasser au diesel ! Plus rares sont ceux qui envisagent l’achat d’un véhicule hybride ou électrique.